Sélectionner une page

Quelques mots sur l’alcoolémie au volant

Après une fête bien arrosée, l’on a tendance à démarrer la voiture et rouler à toute vitesse sans penser à certaines conséquences qui peuvent détruire notre vie et ruiner celle des autres. Quand le taux d’alcool dans le sang dépasse les 0,5 grammes par litre, cela peut occasionner la diminution des réflexes ou encore la réduction du champ visuel. Par conséquent, conduire un véhicule sous l’emprise de l’alcool s’avère dangereux car le conducteur lui-même ne possède plus les capacités cognitives en cas d’une éventuelle collision. Pour garantir une sécurité routière optimale de chaque automobiliste, l’alcool et la route ne font pas bon ménage. C’est là que les éthylotests entrent en jeu pour évaluer le taux d’alcoolémie.

Qu’est-ce qu’un éthylotest ?

Un éthylotest est un appareil qui permet de mesurer le taux d’alcoolémie d’un conducteur. Autrement dit, il évalue efficacement le taux d’alcool présent dans le sanga fin d’éviter les accidents de la route. Depuis le 1er mars 2012, un décret impose à tous les conducteurs d’avoir un éthylotest dans sa voiture. Que ce soit des jeunes conducteurs ou des chauffeurs de transport en commun, la possession de ce type d’appareil est particulièrement conseillée. Pourtant, en cas d’absence d’un éthylotest dans un véhicule, aucune sanction ne sera soumise aux conducteurs. Aujourd’hui, il existe deux types d’éthylotest : l’éthylotest chimique et l’éthylotest électronique. D’un côté, l’éthylotest chimique consiste à souffler dans un ballon. Par conséquent, il y a un changement de couleur déclenché par un processus d’oxydoréduction. Souvent, l’éthylotest chimique n’est pas toujours fiable car la couleur peut changer sans avoir consommé de l’alcool. D’un autre côté, vous avez l’éthylotest électronique qui nécessite une simple expiration dans l’appareil pour laisser apparaitre la quantité d’alcool présent dans le sang. Ceci fonctionne grâce aux capteurs électrochimiques.

Où est ce qu’on peut trouver un éthylotest ?

Aujourd’hui, avoir un éthylotest dans son véhicule est très nécessaire. En effet, il permet à un conducteur de s’autodépister avant de prendre la route. De cette manière, en connaissant le taux d’alcoolémie, on peut être sur si l’on est en état de conduire ou on doit rester sur place et attendre que l’alcool se dissipe. Si vous n’avez pas un éthylotest dans votre voiture, les établissements de nuit sont obligés de passer des tests à ses clients en utilisant des éthylotests certifiés norme NF. Pour cela, les jeunes conducteurs peuvent conduire avec une limite d’alcoolémie à 0,2 grammes. En revanche, les conducteurs aguerris sont acceptés pour un taux en dessous de 0,5 grammes. Cette réglementation est entrée en vigueur depuis le 1er juillet 2015 afin de ne pas commettre délits et infractionsroutières. En outre, certaines concessionnaires automobiles ont mis en place dans leurs voitures neuves ce qu’on appelle un éthylotest antidémarrage pour interdire l’alcool au volant et conduire en toute sécurité. Vous pouvez notamment vous rendre sur https://www.wizza.fr/ethylotest/ pour avoir plus d’informations sur l’éthylotest.

Quelles sont les pénalités si on conduit en état d’ébriété ?

Etre au volant d’une voiture alors qu’on a bu de l’alcool fait partie des infractions du code de la route. Si vous décidez de conduire malgré les tests réalisés qui prouvent que vous êtes ivre, il existe diverses sanctions notamment l’amende forfaitaire à partir de 135 euros, la suspension du permis de conduire pendant 3 ans, le retrait des points du permis voire même le retrait du permis ou l’annulation du permis.